Historique Hôtel Le Dôme de 1923 à nos jours



Le village d’Huez existait déjà au moyen âge. A travers les siècles les gens vivaient de culture et d’élevage de bétail.

Au 18ème siècle vint le temps du colportage où les habitants partaient l’hiver faire commerce, chaque commune avait sa spécialité, pour Huez c’était les lunettes.

Le développement du tourisme et le début des sports d’hiver ont tout changé dans la première partie du 20ème siècle.

Les bâtiments existant sur l’alpage d’Huez étaient regroupés dans ce que l’on nomme aujourd’hui le vieil alpe en contrebas de l’office du tourisme.

Ces granges étaient occupées l’été lorsque les paysans d’Huez « emmontagnaient » sur l’alpage pendant toute la période estivale. Une seule grange se trouvait à part, bien plus haut sur le plateau.

1923 A l’emplacement de l’hôtel actuel cette grange était connue sous le nom de grange Giraud ou chalet du Cognet du nom du lieu dit. Le Touring Club de France loue alors la bâtisse, propriété d’un dénommé Félicien Bory. Homonyme des actuels propriétaires. Le but est d’accueillir les quelques skieurs qui commencent à fréquenter la montagne, principalement des Grenoblois et Lyonnais qui pratiquaient le ski de randonnée ; la destination principale était la montée au lac Blanc à l’arrivée actuelle du DMC à 2700 mètres.

1928    Le Touring Club de France achète la propriété et le gardien est un étudiant en médecine ayant besoin de grand air mais la solitude due à la faible fréquentation lui fait rendre les clés.
   
1930    Le représentant local du TCF est le Docteur Faure, Maire et Conseiller Général de Bourg d’Oisans. Il propose alors à Maurice Rajon, grand-père du propriétaire actuel, de tenir le chalet du TCF. Ce dernier après avoir tenu en 1921 la cantine de la mine d’anthracite de l’Herpie à 2300 mètres au-dessus de l’Altiport avait acheté le café du Château à Vizille.

1931    Après un premier hiver Maurice Rajon entreprend avec l’accord du TCF d’importants travaux de modernisation. Maçonnerie, charpente pour la construction de deux dortoirs de 20 lits, trois chambrettes, le captage de la source de Font Pouillon sur l’actuelle piste du premier tronçon et l’évacuation des eaux usées.

1933    Installation de l’électricité, cette même année Maurice construit au dessus du vieil alpe un hotel neuf « Bel Alpe ». Pour l’hiver 1933 / 1934 Maurice Rajon donne en gérance le « Cognet » à un cousin d’Allemont Clovis Chanoux, c’est lui qui baptise le refuge « Hôtel Le Dôme » en référence au Dôme des Rousses, arrivée actuelle du téléphérique de Vaujany.                                                 

1935    Achat du chalet et de la propriété du Touring Club de France par Maurice Rajon. Les deux premiers téléskis voient le jour, le Lac Blanc et l’Eclose sur lequel travaille un jeune ingénieur nommé Pomagalski créateur de l’entreprise mondialement connue.

1942    La gérance à la suite de Clovis Chanoux est donnée à deux couples d’Huez Emma et Féréol Sarret et leur beau-frère Alexandre Giraud. Ils tiendront jusqu’en 1946.

1946    Georges Rajon, fils aîné de Maurice s’installe avec Renée sa jeune épouse

1950    Georges construit le Christina, c’est alors son beau-frère Gaby Guiguet et son épouse Hélène qui exploitent Le Dôme l’hiver 1950 / 1951.

1951    Madeleine, la plus jeune fille de Maurice Rajon, prend la suite avec son mari Maurice Bory. Ils exploitent aussi le téléski du Signal jusqu’en 1956.

1952    Gérance à Madame Driay, sœur de Jean Le Boucher jusqu’en 1956.

1956    Construction à la même place d’un hôtel neuf de 27 chambres.

1962    Extension d’une aile sur la partie nord.

1973    1er mai démolition et dans l’été construction du Dôme actuel avec une ouverture le 22 décembre 1973. Création de l’architecte Jean Le Boucher. Le restaurant de l’hôtel appelé « Le Grand Tétras » est alors au dernier étage.

1994    Madeleine et Maurice Bory passent la main, l’hôtel est alors tenu par deux des trois enfants Patrick et Jacques.

1997    Fermeture et transformation du Grand Tétras en appartements, le restaurant s’installe alors au rez-de-chaussée en lieu et place du snack « Le Denver ».
C’est alors Jacques épaulé par Lili  qui depuis ont le plaisir de vous recevoir continuant l’aventure. Peut être que leur fils Guillaume né en 1996 deviendra lui aussi hôtelier.   


                                                                                                        Jacques Bory août 2009

Galerie photo

  • hotel le dome huez 18
  • hotel le dome huez 30
  • hotel le dome huez 32
  • hotel le dome huez 35
  • hotel le dome huez 37
  • hotel le dome huez 38
  • hotel le dome huez 40
  • hotel le dome huez 41
  • hotel le dome huez 601
  • hotel le dome huez 80

Dernière information

  • Ouverture du 29 juin au 25 août 2017.